Generali Solo : avant course

Gildas Mahé sur la Generali Solo

C’est à la barre du Figaro Bénéteau ‘Ports d’Azur-Interface Concept’ que Gildas Mahé participera à la dernière épreuve du championnat de France élite de course au large en solitaire qui se court en Méditerranée du 18 septembre au 13 octobre. C’est une première pour le talentueux skipper de l’APCC, très heureux de retrouver de coriaces adversaires sur un circuit qu’il apprécie particulièrement.

La ‘Grande Bleue’ pour un champion
Alternance de régates dans les villes-étapes (parcours bananes, petits côtiers) et de grandes épreuves au large entre les villes, la Generali Solo propose un format unique, complet, très exigeant et extrêmement technique qui sollicitera toutes les compétences et talents des skippers. C’est également la dernière épreuve pour les Figaristes avant le sacre du champion de France en solitaire. Trois grandes étapes sont au programme et 15 courses en baie.

Le départ sera donné de Cavalaire-sur-Mer, direction Barcelone, puis Beaulieu-sur-Mer et l’arrivée sera jugée à Sète. Un beau parcours en Méditerranée avec 1109 milles cumulés sur les trois grandes étapes hauturières, la plus longue d’entre elles se jouera entre Barcelone et Beaulieu-sur-Mer avec 453 milles.
Le coup d’envoi sera donné par un prologue en baie de Cavalaire-sur-Mer le 19 septembre et dès le lendemain, les 18 concurrents mettront le cap sur Barcelone qu’ils devraient atteindre le 25 septembre. Ils repartiront de la capitale catalane pour Beaulieu-sur-Mer le 29. Le départ de la dernière étape vers Sète aura lieu le 6 octobre.
Gildas Mahé, sans pression…

N’ayant pas participé aux épreuves précédentes comptant pour le titre de Champion de France, le skipper brestois ne se battra pas avec la même pression que ses petits camarades : «J’arrive tout frais, contrairement à la plupart de mes adversaires qui achèvent une longue saison sur le même support et ont beaucoup plus à perdre que moi. Ça peut être un avantage. Mais je ne me leurre pas, il y a des sacrés clients sur la course, tous les cadors sont là ; Je me garderais bien de faire le moindre pronostic. Il faut être extrêmement complet sur ce genre d’exercice avec des parcours en baie et au large. A fortiori quand on régate en Méditerranée où la météo est difficilement maîtrisable. Gildas Morvan fait partie de ceux qui ont une solide expérience dans ce domaine… Le jeu sera ouvert comme souvent ! Pour ce qui me concerne, je suis vraiment heureux de revenir sur ce circuit dont le niveau est très élevé. J’aime alterner les courses en solitaire et en équipage, les deux formules ont leurs richesses et sont formatrices. Après un tour de France en équipage sur le M34 de l’APCC, Nantes St Nazaire-E.Leclerc, je vais découvrir la Generali Solo à laquelle je n’ai jamais participé. C’est une course magnifique. Prolonger la saison Figaro en Méditerranée, on ne peut pas rêver mieux. »

La dernière fois que Gildas a participé à une course en solitaire et en Figaro, c’était sur la Solo Figaro Massif Marine 2012 qu’il a remportée haut la main…

Pour suivre la course : http://www.generali-solo.com

Contact presse Gildas Mahé : Véronique Guillou-Le Bivic
Veronique.guilloulebivic@orange.fr 0670109125

0 Comments